Robot pour le ponçage et le polissage : notre guide complet

On disait souvent que le ponçage et le polissage n’étaient réservés qu’aux artisans qualifiés – jusqu’à l’arrivée des cobots.

Grâce à de nouveaux effecteurs, les cobots peuvent désormais exercer une pression sur des surfaces solides et façonner avec précision des meubles et des équipements de qualité. Leurs sensibles capteurs de force en font des ponceurs ou des polisseurs fiables.

Mais comment tirer parti des capacités de ces robots pour vos applications de ponçage, de polissage ou même de meulage ?

Voici comment acheter le modèle de robot et l’effecteur qui correspondent le mieux à vos besoins et les mettre en œuvre dans vos processus de fabrication.

Pourquoi utiliser un cobot pour vos applications de ponçage et de polissage ?

Les polisseurs ou les finisseurs qualifiés sont de plus en plus rares dans l’industrie manufacturière, en particulier dans les secteurs du bois et du mobilier.

Il y a une raison à cela : le ponçage ou le polissage implique des mouvements répétitifs, une charge de travail parfois lourde, et nécessite encore des manœuvres cohérentes et habiles pour effectuer le travail.

Pourtant, de nombreuses entreprises manufacturières ont besoin de ce personnel pour assurer la finition de leurs produits, éliminer les éventuelles bosses ou arêtes vives et leur donner un aspect impeccable.

Certains robots industriels peuvent déjà poncer efficacement, mais ils ne sont pas vraiment flexibles lorsqu’il s’agit de changer de poste de travail ou de modifier la taille des pièces.

Les cobots sont une bonne alternative, en ce qu’ils assistent les travailleurs dans ces tâches fastidieuses, en manipulant et en détectant des surfaces solides et irrégulières (acier, bois, plastique, fibre de verre…). Ils peuvent vous aider à faire passer vos processus de ponçage au niveau supérieur :

  • Grande uniformité et précision de mouvement (supérieure à la précision humaine moyenne) grâce aux capteurs de force intégrés.
  • Facilité et rapidité de mise en place sur tout nouveau lieu de travail, afin de s’adapter à votre ligne de fabrication à fort mélange et à faible volume.
  • Sécurité renforcée pour protéger vos travailleurs contre les poussières, les déplacements ou les éclaboussures inattendus.

Quels bénéfices à attendre d’un robot de ponçage ?

  • Soulager vos travailleurs du ponçage manuel de vos produits pour qu’ils puissent travailler sur des pièces plus complexes.
  • Accélérer vos processus de ponçage, faire travailler vos robots 24 heures sur 24 et optimiser ainsi vos temps de cycle et la planification globale de votre production.
  • Améliorer la finition, la qualité et l’aspect de vos produits

Cela vous intéresse ? Lisez la suite.

Cobots de ponçage et de polissage : une liste des meilleurs modèles

Bien que le ponçage soit une application cobot relativement nouvelle, il existe déjà de nombreux modèles de cobots parmi lesquels choisir pour faire ce travail. Voici notre sélection pour vous aider à faire votre choix :

Universal Robot

Les cobots UR sont généralement connus pour une chose : leur grande flexibilité. Il n’est donc pas surprenant qu’ils soient également de bons ponceurs, grâce à des capacités de détection de force de nouvelle génération. Avec la large gamme de modèles de la série UR (portée, charge utile, précision…), vous êtes sûr d’obtenir les spécifications sur mesure pour vos applications. Vos travailleurs bénéficieront par ailleurs d’une interface de codage conviviale et intuitive. Grâce à l’écosystème croissant de composants UR+, vous pouvez de plus choisir les outils de ponçage les mieux adaptés à vos besoins (notamment le kit de ponçage Robotiq).

Techman-Omron

Les cobots TM-Omron offrent également une gamme complète de modèles de robots pour automatiser diverses applications industrielles. Avec une portée de 700 à 1100 mm et une charge utile de 6 à 10 kg, vous êtes sûr de trouver la meilleure configuration pour votre atelier et vos besoins en pièces. Mais ce qui les distingue, ce sont leurs capacités de vision et de détection intelligentes qui fonctionnent particulièrement bien pour les applications de ponçage. TMvision leur permet d’inspecter visuellement leur travail tout en ponçant et polissant avec précision des pièces sophistiquées.

CRX

Robots Fanuc nouveau-nés, les modèles CRX sont entrés sur le marché pour aider les fabricants à tirer rapidement parti de l’automatisation. Avec l’une des interfaces de codage à écran tactile les plus intuitives et un tissu de qualité Fanuc, c’est un bon choix pour les débutants en automatisation. En tant que modèle phare, il s’appuie également sur l’écosystème Fanuc en pleine expansion et sur les effecteurs des partenaires. Le kit de ponçage ATI Fanuc est particulièrement pratique pour mettre en route un processus de ponçage.

Quel effecteur ou kit robotique pour vos travaux de polissage ?

Les effecteurs de ponçage sont essentiels aux processus de ponçage, car leurs propriétés abrasives façonnent étroitement la surface de votre produit. Les fabricants de robots et de cobots proposent d’excellents outils de fixation orbitale pour réussir votre application de ponçage :

Robotiq

Véritable best-seller sur le marché, le kit de ponçage de Robotiq intègre à la fois le logiciel et le matériel pour que votre cobot ponce efficacement. L’outil orbital prend en charge une grande variété de matériaux (métal, plastique, fibre et autres surfaces solides). Le logiciel de finition copilot génère automatiquement une trajectoire de travail optimisée à partir de vos points de repère d’apprentissage. Le seul inconvénient (s’il y en a un), c’est que vous ne pouvez l’utiliser que sur un cobot UR.

OnRobot

OnRobot propose également un outil de ponçage orbital électrique tout-en-un. Cette ponceuse orbitale plug-and-play est rapide à installer et dispose de disques de ponçage remplaçables que vous pouvez adapter à toutes les géométries et surfaces. Le changeur de disque en option permet de modifier encore plus rapidement votre configuration de ponçage. Le logiciel de ponçage s’adapte à toutes les interfaces de contrôle de votre robot et vous aide à coder intuitivement vos trajectoires de travail. OnRobot prend en effet en charge une large gamme de robots disponibles dans le commerce pour mieux répondre à vos ressources existantes.

Mirka

En tant que spécialiste de longue date du ponçage, Mirka vend sa propre série d’outils de ponçage et de polissage robotisés. Vous pouvez vous fier à ses différents modèles de têtes de ponçage pour obtenir celui qui convient le mieux à votre application existante. Les disques abrasifs de qualité supérieure supportent n’importe quel matériau, minimisent l’exposition à la poussière pour la santé des travailleurs et comprennent des tissus de qualité fabriqués pour durer. Pour démarrer votre processus de ponçage collaboratif, Mirka fournit spécialement un kit UR dédié.

ATI-3M

Le fabricant historique d’automatisation industrielle ATI a récemment introduit sur le marché sa puissante ponceuse orbitale robotisée. Grâce à sa conformité intégrée, l’AOV-10 s’adapte à toutes les applications de ponçage, même celles qui nécessitent un toucher très léger. Le capteur de force pneumatique et le mouvement à double effet permettent d’apporter la bonne touche de finition. Le changement automatique de support facilite le changement d’outil et prend en charge les principaux disques abrasifs 3M, ce qui la rend très polyvalente. Pour l’instant, il fonctionne avec les modèles de robots UR et Fanuc CRX.

Automatisation de votre atelier de ponçage : un guide étape par étape

L’installation d’une nouvelle cellule de ponçage ne consiste pas seulement à acheter une toute nouvelle solution d’automatisation. Vous devez également reconfigurer soigneusement votre cellule de ponçage, prendre en compte les interactions homme-robot en place et recycler votre personnel existant.

Cela demande beaucoup de réflexion, et c’est pourquoi nous avons créé ce guide étape par étape pour vous aider dans cette mise en œuvre :

1. Définissez vos besoins

Avant toute chose, vous devez vous mettre d’accord sur les objectifs que vous souhaitez atteindre grâce à votre projet d’automatisation.

Quel est votre principal problème ? Obtenir une production plus régulière et de meilleure qualité, améliorer les performances de production et les temps de cycle, ou libérer vos travailleurs de tâches fastidieuses et dangereuses ? Lorsque vous savez ce que vous visez, vous avez tout en main pour prendre la bonne décision d’achat.

2. Choisissez vos outils de ponçage

En fonction de vos besoins, vous pouvez rechercher des caractéristiques spécifiques pour guider votre décision :

  • Spécifications techniques : la portée et la précision sont particulièrement importantes pour garantir que votre robot puisse poncer votre pièce avec précision. La vitesse et la répétabilité d’un robot déterminent ses performances de ponçage.
  • Ergonomie : l’interface de codage du robot est-elle facile à apprendre et à utiliser pour vos employés chargés du ponçage ?
  • Sécurité : quelles sont les caractéristiques qui assurent la protection de votre personnel contre les débris, la poussière, les projections et les collisions inattendues ?
  • Flexibilité : votre robot est-il léger, facile à transporter et rapide à installer ? Cela aura une grande importance si vous devez régulièrement changer de cellule de ponçage ou apporter différentes pièces à poncer.

3. Pensez sécurité d’abord

Même si les cobots sont techniquement sûrs, vous devez tout de même procéder à une évaluation de la sécurité de votre cellule de ponçage. C’est à vous de vous assurer que les fonctions collaboratives de vos robots sont bien utilisées et qu’elles ne constituent pas une menace pour vos travailleurs.

C’est particulièrement vrai pour le ponçage, où la pression exercée par le robot sur la surface de votre produit peut générer de multiples dangers (poussière, débris…). Vous devez donc prendre en compte chaque interaction entre votre robot, vos travailleurs, vos effecteurs et vos produits.

4. Installez votre cellule de ponçage

Comme les travailleurs peuvent travailler en toute sécurité aux côtés de robots collaboratifs, vous n’avez pas besoin d’ajouter des clôtures à votre cellule de ponçage.

Vous pouvez même placer votre robot dans une zone ouverte, où vos travailleurs peuvent venir librement vérifier le travail du robot et retourner à leurs tâches principales. Vous trouverez plus de conseils ici.

5. Reconsidérez l’organisation de travail

Les robots de ponçage ne sont pas seulement un ajout de plus à votre processus de ponçage ; ils redéfinissent complètement les rôles et les tâches de vos travailleurs. Comme ils gèrent des processus plus répétitifs et plus simples, vous devez réaffecter la charge de travail des personnes dans votre organisation.

Vos ouvriers de ponçage vont-ils gérer le réglage du robot, le codage et la livraison des pièces ? Ou vont-ils travailler sur des pièces de ponçage plus sophistiquées ou sur une autre tâche sans rapport ?

Nous vous recommandons de tirer parti de la collaboration homme-machine – où les robots fonctionnent en permanence et où les travailleurs surveillent leur travail et sont prêts à intervenir face à toute situation, afin d’obtenir le meilleur des deux.

6. Gérez la formation de vos employés

Enfin, vous devez organiser la formation de vos employés. Même si les robots collaboratifs sont souvent des appareils faciles à utiliser, il faut tout de même qu’ils sachent comment cela fonctionne et comment ils peuvent les manipuler. La formation doit notamment mettre l’accent sur les fonctions de codage et les protocoles de sécurité. Cela permettra de s’assurer que les employés sont en confiance dans leur nouveau travail robotique.

Vous avez maintenant tout en main pour acheter, configurer et entretenir une solution robotique de ponçage. C’est à vous d’en tirer le meilleur parti et d’accélérer vos processus de ponçage !

Vous avez un projet d'automatisation ?

Don’t Stop Here

More To Explore

Cobotique : un guide de démarrage

Qu’est-ce que la cobotique ? Quels sont bénéfices et fonctionnement des robots collaboratifs ? On vous explique tout.