Robot pour PME : un guide pour vous lancer

Faible budget, produit à forte variabilité, manque de compétences techniques… Les PME se heurtent à de nombreux obstacles pour déployer des robots dans leurs usines.

Heureusement, de nouveaux modèles de robots industriels dépassent ces limitations. Les robots collaboratifs sont des solutions abordables, sûres et flexibles pour automatiser vos processus de production à faible volume.

Mais je vous l’accorde, il n’est pas facile de savoir par où commencer. Voici donc un guide sur la façon dont vous pouvez tirer parti des cobots pour votre PME.

Pourquoi automatiser en tant que PME ?

Les usines des PME ont des restrictions de budget, de compétences et d’espace que les grandes entreprises industrielles n’ont pas. Et c’est logique.

Elles doivent délivrer les commandes de leurs clients en temps voulu, optimiser leurs marges déjà serrées et retenir leurs travailleurs compétents, le tout dans un atelier à l’espace limité.

Pourtant, l’automatisation est le choix décisif à suivre, car elle peut vous aider à développer votre entreprise et à relever tous ces défis. Les robots peuvent :

  • Augmenter votre rentabilité sur les processus à faible volume pour conserver vos marges.
  • Améliorer la qualité et l de votre production, alors que la demande de qualité devient chaque jour plus intense.
  • Réduire la pénurie de main-d’œuvre en améliorant les conditions de travail.

Les robots ne sont-ils pas coûteux et difficiles à mettre en œuvre ? Ce n’est pas le cas des robots collaboratifs.

Comment les robots collaboratifs peuvent-ils aider votre entreprise industrielle ?

Les robots collaboratifs sont des robots spécialement conçus pour répondre aux besoins industriels des PME. Par rapport aux robots industriels traditionnels, ils vous offrent des caractéristiques clés telles que :

  • Faible coût et bon rendement : les cobots ont un prix moyen inférieur à 30 000 EUR et peuvent réduire considérablement les coûts.
  • Une conception sûre et légère pour que les employés puissent facilement travailler à leurs côtés.
  • Une facilité de programmation qui ne nécessite pas de compétences techniques.
  • Un déploiement flexible, afin que les opérateurs puissent gérer les petits lots et les variations de produits.

En tant que tels, ils peuvent gérer de nombreuses applications spécifiques aux PME :

  • Faciliter le chargement des machines.
  • Automatiser le prélèvement, le transport et l’assemblage des pièces.
  • Réaliser des applications de vissage, collage, soudage, ponçage et palettisation plus sûres et plus régulières
  • Augmentez votre intelligence grâce au contrôle de qualité et à l’inspection par vision.

Vous vous reconnaissez dans tout cela ? Voyons comment vous pouvez commencer.

Robots SME : Cinq modèles accessibles

Il existe déjà de nombreux fabricants de cobots qui proposent des modèles à des prix compétitifs. Voici ceux qui peuvent vous offrir le meilleur rapport qualité-prix :

Universal Robot

Universal robot est une marque de référence sur le marché des cobots. En se connectant à une large gamme d’effecteurs et d’outils partenaires, les robots UR peuvent prendre en charge un grand nombre d’applications. Ils offrent également une conception sûre et légère, une interface facile à utiliser et de bonnes performances en termes de vitesse et de précision. L’UR3 – le modèle avec la plus faible portée et charge utile – est proposé à partir de 20 000 EUR environ, ce qui en fait un bon premier choix pour automatiser la ligne de production de vos PME.

Franka Emika

Franka Emika a toujours cherché à rendre les PME accessibles. Le modèle Franka Emika (coûtant environ 10 000 EUR) est un cobot très convivial pour les petites applications. Le dernier modèle de cobot Franka production 3 (coûtant environ 25 000 EUR) répond à des exigences plus élevées, avec des performances accrues, une sensibilité exceptionnelle et une programmation très rapide.

Dobot

La série Dobot CRX cible l’industrie des PME avec une gamme de modèles accessible et complète. À partir de 20 000 EUR, les cobots Dobot sont simples à déployer, productifs et offrent toujours des technologies avancées. Alors que les caractéristiques de la peau de sécurité garantissent une sécurité maximale, l’écosystème des partenaires de Dobot fournit de nombreux effecteurs finaux innovants. C’est un bon choix si vous souhaitez rester à jour.

OB7

Les robots OB7 Productive robotics mettent tout l’accent sur l’efficacité. À partir de 25 000 EUR, ils sont parmi les cobots les plus faciles et les plus rapides à programmer. Il vous suffit de lui montrer le mouvement ou de vous appuyer sur les templates intégrés pour enseigner une nouvelle tâche. La série OB7 offre également des caractéristiques techniques élevées (comme un bras à 7 axes et une grande portée) pour gérer vos processus les plus exigeants. C’est une bonne option pour automatiser vos tâches de chargement de machines et de palettisation.

Fanuc CRX

Fabricant historique de robots industriels, Fanuc a aussi introduit des modèles de cobots sur le marché, et c’est une excellente option pour les débutants en automatisation. Coûtant environ 20 000 EUR, la série Fanuc CRX offre l’une des meilleures expériences utilisateur, avec une programmation intuitive et un guidage manuel. Vous pouvez par ailleurs profiter de la conception robuste de Fanuc et de sa compatibilité étendue avec les outils internes et externes.

Comment implanter votre robot dans l’atelier de votre PME ?

Avec les limitations d’espace, de main-d’œuvre et de budget, il n’est pas facile d’intégrer une solution robotique dans l’usine de votre PME. Voici les meilleures pratiques pour mettre en œuvre un robot collaboratif dans votre atelier :

1# Évaluez vos ressources et vos besoins existants

  • Objectif : voulez-vous augmenter votre débit, réduire vos coûts et vos temps de cycle, améliorer la qualité et la régularité de votre production, ou améliorer la sécurité de vos travailleurs ?
  • Type d’application : voulez-vous automatiser vos applications d’assemblage, de soudage, de vissage, de distribution… ?
  • Exigences industrielles : quelles sont les variations de poids, de taille et de forme de vos pièces ? L’accès est-il difficile ou trop étroit ? À quelle vitesse votre application doit-elle fonctionner ? A-t-elle besoin d’un mouvement précis ?
  • Espace : de quel espace disposez-vous pour ajouter un robot et des accessoires à votre cellule de travail ?
  • Main-d’œuvre : combien d’employés peuvent consacrer leur temps à la programmation et à la surveillance des robots ?
  • Budget : de quel budget disposez-vous et quels sont le retour sur investissement et le délai de récupération à attendre ?

2# Choisir le meilleur fournisseur de robots et d’outils

  • Spécifications techniques : quelle est la portée, la charge utile, le poids, la hauteur et la taille de l’application robotique (bras du robot + dispositif de montage + effecteur final) ? Quelle est sa vitesse et sa précision maximales (répétabilité) ?
  • Prix : quelle gamme de modèles peut le mieux répondre à vos besoins, et quelle est la fourchette de prix de la série ?
  • Facilité d’utilisation : le robot est-il facile à installer, à déplacer, à programmer et à reprogrammer pour vos opérateurs ?
  • Flexibilité : votre robot est-il compatible avec une large gamme d’effecteurs et d’outils pour traiter d’autres applications ? Peut-il fonctionner avec des technologies de détection telles que la vision informatique ?
  • Sécurité : le robot offre-t-il des fonctions de sécurité intégrées telles que la limitation de la force, la délimitation de l’espace, l’arrêt sécurisé ou la détection des collisions ?

3# Repenser l’organisation du travail

L’acquisition d’une nouvelle solution d’automatisation implique de redéfinir votre espace de travail et l’organisation du travail. Comme votre cobot peut travailler aux côtés de vos travailleurs, vous pouvez restructurer l’espace de travail. Par exemple, vous pouvez faciliter les entrées et sorties des travailleurs et du robot en créant des environnements de travail ouverts. Ainsi, vos travailleurs peuvent facilement venir vérifier le travail de votre robot et retourner à d’autres priorités.

Par ailleurs, comme votre robot va visser des vis, qui va le superviser, et que feront les ouvriers vireurs ? Surveilleront-ils son travail, géreront-ils les changements ou s’occuperont-ils d’autres tâches ?

Nous vous recommandons de tirer parti de la collaboration homme-machine – où les robots fonctionnent en permanence et où les travailleurs surveillent leur travail et sont prêts à intervenir en cas de situation imprévue – afin que vous obteniez le meilleur des deux.

4# Impliquez vos employés dès le départ

Dès le départ, vos travailleurs doivent faire partie du processus de réflexion, d’achat et d’intégration du produit. Ce sont eux qui vont utiliser et superviser l’application du robot, vous devez donc tenir compte de leur contribution et de leurs besoins. Cela augmentera également l’acceptabilité du robot.

Lorsque vous avez acheté une nouvelle solution robotique, vous devez vous assurer qu’ils sont bien formés à l’utilisation de cet outil de travail. Vous devez leur fournir suffisamment de ressources pédagogiques et de soutien pour la programmation du robot, mais aussi pour travailler en toute sécurité avec lui. Plus ils comprendront son fonctionnement, meilleure sera la collaboration.

5# Itérer et surveiller votre application automatisée

Lorsque l’application robotique est en cours d’exécution, vous devez examiner en permanence ses performances, la qualité de ses résultats et les procédures de sécurité. De cette façon, vous pouvez vérifier les améliorations et même trouver d’autres moyens d’automatiser votre ligne de production.

Prêt à vous lancer dans l’automatisation en tant que PME ? À vous de trouver votre robot !

Vous avez un projet d'automatisation ?

Don’t Stop Here

More To Explore